Bee




Arrivée à Vancouver




      Jeudi 28 juin nous sommes huit surexcités du Big Bike Testing Crew à nous retrouver à l'aéroport de Lyon pour partir pour Vancouver, haut lieu du freeride mondial. Le trip démarre sur les chapeaux de roues, des alertes d'attentats terroristes le jour de notre départ à l'aéroport de Londres, vol annulé ! Branle bas de combat, on ne peut retarder notre départ, sur place tout est calé, minuté, les bikes, les rendez-vous avec les locaux, 6 mois que l'on est dessus ça ne peut pas foirer maintenant ! Six parviennent à partir tout de même en passant par la capitale de la saucisse : Frankfort , mais deux autres restent sur le carreau, ils ne pourront partir que le lendemain. Un moindre mal dans la mesure où la logistique sur place n'est pas bouleversée, le premier jour de ride n'est que samedi, ils seront de la partie.

Aéroport de Vancouver

Quartier


       Arrivée à Vancouver nous récupérons notre voiture de loc, un gros Chevrolet Suburvan 8 places et une remorque pour les bikes et partons pour l'auberge de jeunesse où nous devons passer la première nuit et récupérer un peu du voyage. On déchante très rapidement, l'endroit est miteux . Des putes tapinent juste à la porte, les sanitaires sont tels que la majorité d'entre nous oublient bien vite leur rêve de bonne douche chaude après les 12 heures d'avion, les pieux sont dans un tel état qu'il sera préférable de rester bien planqué dans son duvet, ajoutez qu'il tombe des trombes d'eau histoire de rendre l'affaire encore plus glauque et vous noterez que ça attaque très fort ! Va pas falloir être fragile. Nicefield est à la limite de reprendre l'avion dans l'autre sens, il a le mal du pays dès la première journée !



      Après une petite nuit et quelques mauvais pancakes au sirop d'érable rapidement avalés dans une cuisine moite et à l'image des sanitaires cracra, on file chez Norco récupérer 4 bikes pour le trip bien content de se tirer de là. Là-bas on retrouve tous le sourire, l'accueil est très chaleureux, Chris Makkuch nous fait gentiment visiter l'entreprise, ne manque pas de nous montrer en exclu les modèles 2008, ça se présente enfin sous de meilleurs hospices. On échange les numéros de cellulaires pour se rencarder et rider ensemble et on file chercher nos deux compères à l'aéroport avant de filer à Whistler où quatre autres spads nous attendent. Deux Rocky Mountain RMX et deux Knolly. Les deux RMX sont réservés au carré VIP chez Summit, le gros loueur Rocky Mountain au pied des remontées, et les Knolly sont directement apportés par Noël, l'ingénieur qui les conçoit. Whaou, va pas falloir faire les Mickey au Disneyland du mountain bike !

Nouveauté 2008 chez Norco

Il fait gris à Whistler


       Le but de notre trip est d'explorer le North Shore mais Whistler est un passage obligatoire pour un trip au Canada, car non seulement c'est le plus beau bike park du monde, mais surtout cela permet de se chauffer un peu et cela graduellement. Whistler présente un condensé des difficultés du North Shore, et permet de prendre confiance progressivement sur des modules parfaitement shappés et en enchaînant les runs grâce aux remontées mécaniques qui débitent un max. Toujours est-il qu'il continue de pleuvoir des trombes d'eau, on voulait voir le North Shore et bien on va être servi, on verra même le vrai, celui qui est détrempé ! Pour être déjà allé à Whistler, je me dis que ce n'est pas gagné sous la pluie, je revoie encore ces racines géantes dans tous les sens jalonnant les trails, et je suis un peu inquiet, motivé mais inquiet.


Norco factory

ARRIVEE A VANCOUVER




Sommaire  /  Suite du trip


La Bee ConneXion
Copyright © 2006 - Tous droits réservés