Bee


Le Zèbre


Trip: Le Zèbre
Date:   31/07/08

With:   Ju et Fred
Dénivelé +:   . m
Dénivelé -:   . m

      Les Grenoblois ont Rioupéroux, les Réunionnais ont le Zèbre, un peu moins de dénivelé mais une descente largement aussi longue car moins typée « dré dan l’pentu » même si la couleur générale est plutôt celle de l’engagement et de l’exposition, comme chez le frère isérois. Des passages cotons donc, engagés, techniques, fins, sur de la terre, de la rocaille et des racines (beaucoup de racines), le tout dans un cadre somptueux alternant crêtes vertigineuses, jungle inextricable et ravines bien défoncées. Bref, difficile de sortir de ce sentier sans rayures et il fallait absolument que Fred, en vacances à la Réunion, vienne poser ses roues sur ce single, devenant ainsi le premier membre métropolitain de la bee connexion à sortir le Zèbre.

      Après une heure et demie de montée sur une piste et 10 minutes de pédalage en faux plat montant sur un petit sentier tout droit sorti du livre de la jungle, on attaque la première partie, bien technique sur un single un peu expo et très étroit, avec peu de choix de trajs. Mr Smooth porte bien son nom, même les roues au sol, et se lance avec calme et précision sur un des passages les plus chauds du sentier et sur les dévers et épingles qui suivent. C’est pas pour être chauvin mais les épingles ici ca fait pas rire, quasi tout le temps la roue avant à 90°avec le cul sur le pneu arrière en essayant de visualiser une traj de sortie au milieu des roches et des racines…Technique quoi.

      Au bout de 20 bonnes minutes à ce rythme on entre dans la forêt et on arrive sur le passage expo du Zèbre : un bon kilomètre de traversée à flanc de rempart sur un single de 50 cm delarge maxi avec à gauche une vil paroi qui essaye sans arrêt de vous envoyer dans le vide à droite, où y vaut mieux pas regarder. Y’a quand même des arbres accrochés le long du rempart mais aussi de longues sections de roche nue où il ne faut pas compter pouvoir enrayer une chute. Par moment le guidon, qui fait quand même pas loin de 70 cm de large vient s’accrocher dans la paroi déclenchant immédiatement un blocage du souffle précédé d’un « naaaannnn… » murmuré pour soi même et de grosses sueurs froides au niveau du dos. On sort le passage avec une dizaine de pieds chacun mais au moins on est vivants. On a juste perdu 50% d’énergie sur un kilomètre.

      Après une partie bien ludique le long d’une petite ravine on arrive sur l’excellente fin, une crête puis un single gavé d’appuis et de petits sauts naturels en transferts en quillés à mach 2. Mr Smooth est aux anges, je l’entends crier derrière moi « c’est énôôrme monsieur Monchaud ! » et après environ 4 kilomètres de bonheur on arrive à la voiture. Tant mieux la fatigue commence à se faire sentir après une heure et demie de descente et on termine par un coucher de soleil et une bonne bière sur la plage.

      Tropical way of life !


Ambiance gorille
Fred envoie du gros
Fred facile dans un passage chaud
Ju facile à domicile
Ju avant
Ju après
Passage engagé!
C'est pas ça la plante qui sent bon Fred
vierge noire tropicale
C'est local les mitaines?
Oh le beau vélo!
un vieux punk ça engage plus...
La DODO après le vélo
Sous les vélos la plage
VTT et plage ça donne faim



retour menu


La Bee ConneXion
Copyright © 2006 - Tous droits réservés